Bruit de suspension : trouver la cause des cognements et des grincements

S’il n’était pas doté d’une suspension, votre véhicule serait inconfortable et désagréable à conduire. Cette suspension lui permet de se cabrer et de s’incliner continuellement, même lorsqu’il roule sur une route en bon état. Bien que la carrosserie et le rouage moteur forment un tout, les roues, les essieux et les éléments de suspension ne sont pas fixés rigidement au véhicule, ce qui leur permet de bouger indépendamment de celui-ci. Les bagues de caoutchouc permettent un léger mouvement, comme dans le cas des bras de suspension. Les joints à rotule permettent encore plus de mouvement, c’est pourquoi on s’en sert pour les porte-moyeux, par exemple. Si la suspension est mise à contribution sur les routes en bon état, elle est mise à rude épreuve par les nids-de-poule et les routes endommagées, qui en accélèrent l’usure et peuvent même l’abîmer.

Habituellement, ce sont les éléments les plus faibles qui s’usent et qui prennent du jeu, soit ceux qui font la jonction entre deux composants; mais la rupture complète est très rare. Au lieu de cela, la suspension devient bruyante et produit des cognements qu’il est très facile de percevoir par le toucher et l’ouïe. Alors, comment trouver la cause de ce bruit et de ces désagréables cognements et grincements? Voici trois trucs utiles pour arriver à poser un diagnostic sur la cause d’une suspension bruyante.

SERVEZ-VOUS DE (CERTAINS) DE VOS SENS : LE TOUCHER ET L’OUÏE

Lorsque vous roulez, portez une attention particulière au son émis par la suspension lorsque le véhicule passe sur les cahots, les bouches d’égout, les nids-de-poule ou les dos-d’âne. Vous devriez alors être en mesure d’obtenir deux renseignements importants : dans quelles circonstances cela se produit-il et, surtout, d’où le bruit provient-il?

Si le bruit ne se produit que lorsque le véhicule passe dans un nid-de-poule ou sur une bouche d’égout, il est possible que ce soit causé par un des éléments de la barre antiroulis. Si le bruit semble provenir de la roue avant droite lors du passage sur une bosse, cela pourrait indiquer un problème provenant d’un des éléments de cette suspension, comme une bague de bras de suspension, un joint à rotule ou le roulement de roue.

Vous pouvez aussi vous servir de vos mains pour trouver les composants défaillants de la suspension ou de la direction. Si vous percevez un cognement dans le volant lorsque vous freinez, cela pourrait indiquer la défaillance d’un embout de biellette ou d’une rotule. Si le volant vibre après le passage du véhicule sur une bosse, cela pourrait indiquer que l’amortisseur de direction ou les amortisseurs avant sont usés.

LA VÉRIFICATION PAR MANIPULATION : C’EST LE TEMPS DE SE SALIR LES MAINS

Lorsque vous avez une idée générale d’où provient le bruit, vous pouvez tenter de trouver la cause en bougeant et en observant les éléments de la suspension. Le véhicule reposant sur le sol ou monté sur des rampes, essayez de bouger les roues dans tous les sens : latéralement, verticalement et en diagonale. Si vous voyez le moindre jeu ou entendez un bruit anormal, essayez de percevoir son origine avec votre main. Demandez à quelqu’un de tourner le volant pendant que vous observez les rotules et les biellettes. Faites rebondir le véhicule sur sa suspension afin de déterminer l’état des supports d’amortisseur et des jambes de force.

Soulevez le véhicule, déposez-le sur des chandelles – ne vous glissez jamais sous un véhicule qui n’est supporté que par un cric – et reprenez les mêmes manœuvres de vérification par manipulation. Lorsque la suspension n’est plus compressée, certaines des rotules et des bagues ne sont plus sous contrainte et il est alors plus facile de voir si elles sont usées. La barre antiroulis se trouve elle aussi au repos; manipulez-la afin de vérifier l’état des bagues ou des biellettes.

Finalement, une inspection visuelle des pièces mobiles est de mise : munissez-vous d’une torche ou d’une baladeuse. Il ne doit pas y avoir de graisse qui s’échappe, de soufflets déchirés, de bagues fissurées, ni d’amortisseurs qui fuient. Bien que vos sens de la vue, de l’ouïe et du toucher suffisent à réaliser cette inspection, l’aide d’un assistant vous facilitera la tâche, et un stéthoscope de technicien augmentera votre capacité de détection.

Lors de l’inspection d’une suspension afin de trouver l’origine d’un bruit ou d’un cognement, il est important de porter attention aux détails et de faire preuve de diligence. Pour corriger la situation rapidement et efficacement, veillez à bien déterminer le ou les problèmes avant de commencer à remplacer des composants.

Parcourez notre large éventail de pièces de suspension et de direction offertes sur napacanada.com, ou passez dans un de nos 600 ateliers NAPA AUTOPRO pour nous confier vos travaux d’entretien et de réparation. Pour en savoir plus au sujet du diagnostic sur la cause d’une suspension bruyante, consultez un spécialiste du magasin NAPA Pièces d’auto de votre région.

Par Benjamin Jerew

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *